Complément alimentaire – Des omégas 3 pour prévenir la DMLA chez les femmes.


Clarisse Ballu. D’après un article paru dans Archives of Ophthalmology, mars 2011.

L’objectif de cette étude était d’évaluer l’incidence de la consommation d’omégas 3 et de poisson sur la Dégénérescence Maculaire Liée à l’Âge (DMLA).

Un questionnaire détaillé des fréquences alimentaires a été fourni à 38 022 femmes n’étant pas atteintes de DMLA et âgées en moyenne de 54,6 ans. 235 cas de DMLA se sont déclarés au cours des 10 années de suivi. Les femmes consommantes le plus d’acide docosahexaénoïque (DHA), vues à celles en consommant le moins, ont un risque relatif de DMLA de 0,62. Concernant l’acide eicosapentaénoïque (EPA), les femmes en consommant le plus eu un risque relatif de 0,66. De même, les femmes qui consommaient un plat ou plus de poissons par semaine, vendues à celles qui consommaient moins d’un mois, avaient un risque relatif de DMLA de 0,58.

Ces données ont été signalées que la consommation régulière de DHA, d’EPA et de poisson est associée à un risque significativement diminué de DMLA et peut être bénéfique dans la prévention primaire de la DMLA.

Référence: W.G. Christen, D.A. Schaumberg, R.J. Glynn, J.E. Buring. Apport alimentaire en acides gras et en poisson -3 et dégénérescence maculaire liée à l’âge chez les femmes. Archives d’ophtalmologie, mars 2011.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *