Complément alimentaire – Ne pas se préparer, se préparer à l’échec est le conseil clé de la boxeuse professionnelle Cathy McAleer


1 Up and at it – quelle est votre routine matinale?

Lorsque je m’entraînais pour un combat, j’étais à 5h30 du matin pour nourrir mon grand Samoyède, Ace, puis je courais. J’aime sortir sur la route tôt le matin quand c’est calme et que tout le monde est au lit.

2 Que pourriez-vous manger dans une journée de travail typique pour …

Petit déjeuner? J’adore la bouillie avec des baies et des graines et une tasse de café chaude. Je visite généralement le café @fivepercent car leur bouillie est incroyable.

Le déjeuner? J’ai tendance à avoir mon dîner à ce moment-là, donc «déjeuner» serait toute viande avec des légumes et peut-être de la patate douce ou du riz en accompagnement.

Repas du soir? Je garde cette lumière, donc ce sera généralement une salade de poulet, une omelette ou du thon.

3 La nutrition est-elle importante pour vous?

La nutrition est si importante pour moi et mon sport – je suis un poids coq, pesant 53,4 kg. Pour maintenir cela, mais pour rester fort et avoir suffisamment de carburant pour terminer tout mon entraînement, j’ai besoin de bien manger et au bon moment.

4 Le meilleur repas de ma vie?

Mon repas préféré est le steak et les grands légumes – ou la bouillie. Je pouvais manger de la bouillie pour le petit déjeuner, le déjeuner et le dîner. C’est très étrange parce que, enfant, je détestais ce truc et je ne le laisserais jamais passer mes lèvres.

5 Avez-vous un plaisir coupable?

J’adore les glaces et ce serait un régal préféré. Pour la nourriture savoureuse, je choisirais une pizza du magasin de pizza de Nicos qui serait mon meilleur repas de triche si j’en avais un.

6 Avez-vous déjà suivi un régime? Si oui, comment est-il allé?

Je ne fais pas de régimes, pour être honnête, car je n’y crois pas. J’ai fait un cycle de jeûne de 15 heures, cependant – du dernier repas le soir au premier repas du matin, si j’ai besoin de perdre du poids rapidement ou si une bagarre est survenue à court terme.

7 Prenez-vous des compléments alimentaires?

Je ne crois pas vraiment aux suppléments quand je ne suis pas dans un camp d’entraînement, mais quand je me prépare pour un combat et que je m’entraîne deux à trois fois par jour, je trouverais difficile de manger suffisamment de protéines, donc j’aurai une boisson protéinée en poudre , dans les 30 minutes après une séance, pour réparer les muscles. Je prends également des vitamines pour le système immunitaire et des acides aminés lors de la préparation au combat.

8 Comment vous détendez-vous?

J’adore prendre Ace pour une promenade. C’est un chien incroyable et il est avec moi depuis 12 ans. Il est plein de méfaits et vole toujours mes affaires. J’aime aussi aller au cinéma et regarder une bonne comédie.

9 Teetotal ou tipple?

Teetotal – Je n’aime pas le goût de l’alcool. Quand j’étais à l’université, j’aurais bu un verre mais la souffrance du lendemain était horrible. J’ai réalisé, en vieillissant, que je n’avais pas besoin de boire pour m’amuser.

10 Escaliers ou ascenseur?

Escaliers – je me sens tellement paresseux si je prends l’ascenseur.

11 Avez-vous un programme d’exercice quotidien?

Oui, si j’étais au camp pour un combat, j’aurais un plan fixe chaque jour. À l’approche d’un combat, cela aurait tendance à être cardio tôt le matin – principalement la course ou l’entraînement par intervalles – la boxe en milieu d’après-midi avec des coussinets, le saut et le travail du sac, et le combat le soir avec un autre combattant professionnel. Si mon entraîneur pense que je suis sur la bonne voie, je pourrais me reposer.

12 Le meilleur conseil pour la forme physique au quotidien?

Je crois beaucoup à l’approche «calories entrantes, calories dépensées». Ne vous adonnez pas trop et, si vous le faites, sachez que vous devez sortir et les brûler – avec une sorte d’exercice que vous aimez, même une promenade ou une baignade.

13 Sur une échelle de 1 à 10, dans quelle mesure pensez-vous que vous êtes en forme et dans quelle mesure aimeriez-vous être?

En entrant dans un combat, je suis un 10. Je m’entraîne à mon apogée, donc je peux aller sur le ring en sachant que je n’aurais pas pu faire plus.

14 Avez-vous essayé ou tenteriez-vous une thérapie alternative?

J’ai essayé le yoga mais ce n’était pas pour moi. Cependant, j’aime aller me détendre ou faire un sauna pour me reposer et réparer.

15 Les sports scolaires étaient-ils des moments heureux ou avez-vous un souvenir que vous préféreriez oublier?

J’adorais les sports scolaires et à l’école primaire, j’ai harcelé le professeur d’éducation physique pour me laisser entrer dans l’équipe de football des garçons. J’ai joué au football pour le club de jeunes de Rosario et au football gaélique et au football de comté pour les dames de Down et aussi au badminton de ligue, aux côtés de mon entraînement de karaté tout au long de l’école secondaire.

16 Avez-vous déjà eu une révélation sur la santé qui vous a fait changer de style de vie?

Quand j’étudiais à l’université, j’ai pris du poids avec le stress des examens et de manger de la malbouffe et quand je suis rentré d’Écosse un Noël, je me souviens de mon karaté Sensei, Terry Boyle, demandant: « Qu’est-ce que tu as mangé et bu ?  » Cela m’a donné un gros coup de pouce pour changer et j’étais content qu’il soit si honnête.

17 Les meilleurs conseils de santé / style de vie que vous ayez jamais reçus et que vous transmettriez à d’autres

Ne pas se préparer, se préparer à l’échec.

18 Qui vous inspire ou qui tenteriez-vous d’imiter en termes de forme physique / attitude face à la vie?

Dès mon plus jeune âge, environ huit ans, mon karaté Sensei a été mon inspiration pour sa forme physique, son attitude mentale et son approche professionnelle dans le sport, le travail et la vie.

19 À quelle heure vous couchez-vous normalement et dormez-vous suffisamment?

J’ai besoin de mes huit heures par jour pour me sentir bien. J’ai tendance à me coucher tôt après une journée complète de travail et d’entraînement.

20 Diriez-vous que vous avez une attitude saine envers votre propre mortalité?

Oui, très bien. J’apprends toujours sur la santé, la nutrition et le corps. Je suis en phase avec ce que je ressens et je suis toujours désireux d’être le meilleur possible pour prévenir la maladie ou les problèmes de santé de mes parents plus tard dans la vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *