Complément alimentaire – pour vos articulations, votre peau, vos os, et plus …


Chère lectrice, cher lecteur,

Le collagène est une protéine très précieuse. Elle donne résistance et élasticité à la peau, aux os, aux muscles, aux cartilages et aux ligaments.

Elle est aujourd’hui l’objet d’un marketing intense: crèmes de beauté, boissons, poudres, compléments alimentaires. Evidemment! Chacun aimerait être à nouveau bourré de collagène comme les enfants avec leurs joues douces, leur peau de pêche et leurs articulations souples.

Ce n’est malheureusement pas ce qui se passe pour nous. Notre production de collagène décroit avec l’âge. De plus, les protéines de collagène ont vu dans notre corps se dégradent sous l’effet des rayons solaires, de la pollution, des radicaux libres et de la malbouffe.

Le collagène, en particulier, est vulnérable à l’excès de sucre. Il s’abîme aussi beaucoup sous l’effet des AGE (Advanced-glycation-Endproducts). Les AGE sont des molécules toxiques fournies dans le «grillé» des viandes et des fritures, que nous consommons trop.

Une cause du non-renouvellement du collagène, les personnes âgées subissent une sorte de délabrement général de l’organisme. Cela pose problème à tous les niveaux: ostéoporose, arthrose, vieillissement des tissus (rides).

Augmenter votre consommation de collagène résoudra-t-il ces problèmes?

Voici ce que disent les études scientifiques:

Effet du collagène sur les douleurs articulaires

Le collagène est un composant essentiel des tendons, ligaments et cartilages. Une étude de 2009 [1] a montré une baisse de 40% des symptômes d’arthrose chez des personnes ayant pris un complément alimentaire de collagène de type II [2], extrait de cou de poulet.

Une étude plus ancienne, datant de 1993 [3], avec le même complément de collagène, a montré une réduction des symptômes chez les personnes souffrant de formes graves d’arthrose. Fait remarquable, 4 des 60 participants à l’étude ont connu une rémission totale. Le complément alimentaire de collagène utilisé n’était pas dénaturé, autrement dit les acides aminés n’étaient pas cassés, n’ayant pas été exposé à de fortes températures.

Effet du collagène sur les os

Une étude de 2018 de très bonne qualité (randomisée, en double aveugle, sur 131 femmes ménopausées) a montré qu’un complément alimentaire de 5 g de collagène par jour, augmentait de façon significative la densité osseuses dans les vertèbres et le col du fémur. [9]

Effet du collagène sur la peau et les manèges

Une des fonctions les plus connues (et les plus recherchées) du collagène concerne la peau et les rides.

Une étude publiée en 2014 sur les femmes de 35 à 55 ans et a montré une augmentation de l’élasticité de la peau en 4 semaines, sous l’effet d’un complément d’hydrolysat de collagène. [4]

Le même fabricant a fait une autre étude en 2014 qui a montré une diminution des manèges en huit semaines. [5]

Le collagène contre la cellulite

La cellulite apparaît lorsque la couche de graisse sous la peau pousse contre le tissu conjonctif, lors d’une apparence irrégulière, en «peau d’orange».

C’est un phénomène qui préoccupe beaucoup mais 80 à 90% des femmes sur la cellulite: c’est donc normal, ce n’est pas une maladie, ni même un défaut.

Une étude de 2015 sur 105 femmes de 24 à 50 ans et a montré que, en six mois de suppléments de collagène, la texture de la peau s’est fortement améliorée. [6]

Le collagène aide aussi à brûler des graisses et à fabriquer des muscles, grâce à une forte concentration en glycine. La glycine est un acide aminé constitutif de la créatine, carburant des muscles pendant l’effort. Dans une étude de 2015 sur 53 hommes atteints de sarcopénie (fonte musculaire liée à l’âge), ceux qui avaient pris du collagène ont connu une augmentation de leur masse musculaire, et une fonte de leur graisse, par rapport au groupe placebo. [7]

Effet du collagène sur le système digestif

Une étude de 2003 a montré que les personnes qui souffraient du syndrome du côlon irritable avaient de faibles taux de collagène. Il est possible que des apports de collagène contribuent à bâtir les tissus qui garnissent le tube digestif et permettent une meilleure santé des intestins. [8]

Comment augmenter vos apports de collagène dans votre alimentation

Le collagène est présent dans les plats traditionnels, aujourd’hui démodés voire oubliés, que sont les bouillons de poule ou de poisson (avec les arêtes), les os à moelle, les œufs en gelée, tête de veau, pieds paquets.

Les jeunes générations les délaissent parce qu’elles sont gluantes. La gelée les repousse.

Mais nos grands-parents en étaient friands. Ils connaissaient les vertus fortifiantes de ces aliments. Jamais ma mère n’aurait laissé partir d’une carcasse de poulet à la poubelle, sans en avoir fait une soupe !!

Les anciens avaient remarqué, expérimentalement, que toutes ces préparations où l’ont fait mijoteur des os donnaient la santé. Le bouillon bien sûr, était l’aliment sacré des malades, des convalescents. Les autres plats fortifiants cités étaient auparavant les aliments des travailleurs, des bons vivants aux joues rouges et à la forte poigne.

Si vous n’avez pas l’occasion de faire des bouillons avec vos os, vous pouvez acheter de la gélatine en poudre. Nos voisins anglais s’en servent pour des desserts (le Jell-O).

Le collagène enfin est un des compléments alimentaires les plus populaires actuellement. La plupart des marques vendent des peptides de collagène hydrolysés, ou hydrolysat de collagène, ce qui signifie que les acides aminés ont été séparés pour être plus facilement digérés et absorbés.

N’en attendez évidemment pas des miracles. Les études montrent que les compléments marchent pour les personnes âgées et celles qui souffrent de maladies comme l’arthrose. Les personnes en bonne santé qui mangent sainement ne constatent pas de différence.

A votre santé!

Jean-Marc Dupuis



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *