Complément alimentaire – Supplémentation en acide folique et en multivitamines avant la conception pour la prévention primaire et secondaire des anomalies du tube neural et d’autres anomalies congénitales sensibles à l’acide folique


Objectif:

Fournir des informations à jour sur l’utilisation avant et après la conception de l’acide folique par voie orale avec ou sans supplément de multivitamines / micronutriments pour la prévention des anomalies du tube neural et d’autres anomalies congénitales. Cela aidera les médecins, les sages-femmes, les infirmières et autres agents de santé à aider à éduquer les femmes sur l’utilisation et le dosage appropriés de la supplémentation en acide folique / multivitamines avant et pendant la grossesse.

Preuve:

La littérature publiée a été extraite par des recherches dans PubMed, Medline, CINAHL et la Cochrane Library en janvier 2011 en utilisant le vocabulaire et les mots clés contrôlés appropriés (p. Ex. Acide folique, multivitamines prénatales, anomalies congénitales sensibles au folate, réduction du risque d’anomalies congénitales, conseils préconceptionnels) ). Les résultats ont été limités aux revues systématiques, aux essais contrôlés randomisés / essais cliniques contrôlés et aux études observationnelles publiées en anglais de 1985 à juin 2014. Les recherches ont été régulièrement mises à jour et incorporées dans la ligne directrice à juin 2014. La littérature grise (non publiée) a été identifiée grâce faire des recherches sur les sites Web des agences d’évaluation des technologies de la santé et des technologies de la santé, des collections de directives de pratique clinique, des registres d’essais cliniques et des sociétés nationales et internationales de spécialités médicales. Coûts, risques et avantages: Les coûts financiers sont ceux d’une supplémentation quotidienne en vitamines et d’une alimentation saine enrichie en folates. Les risques sont liés à une association signalée de supplémentation alimentaire en acide folique avec des modifications épigénétiques fœtales et avec une probabilité accrue de grossesse gémellaire. Ces associations peuvent nécessiter un examen avant de commencer une supplémentation en acide folique. L’avantage de la supplémentation orale d’acide folique ou de l’apport alimentaire en acide folique combiné à un supplément de multivitamines / micronutriments est une diminution associée des anomalies du tube neural et peut-être d’autres malformations congénitales spécifiques et des complications obstétricales.

Valeurs:

La qualité des données probantes dans le document a été évaluée à l’aide des critères décrits dans le rapport du Groupe d’étude canadien sur les soins de santé préventifs (tableau 1). Énoncé sommaire Au Canada, les comprimés de multivitamines avec acide folique sont généralement disponibles en 3 formats: les multivitamines en vente libre régulières avec 0,4 à 0,6 mg d’acide folique, les multivitamines prénatales en vente libre avec 1,0 mg d’acide folique et les multivitamines sur ordonnance avec 5,0 mg acide folique. (III) Recommandations 1. Les femmes devraient être avisées de maintenir une alimentation saine et riche en acide folique; cependant, une supplémentation en acide folique / multivitamines est nécessaire pour atteindre les taux de folate des globules rouges associés à une protection maximale contre les anomalies du tube neural. (III-A) 2. Toutes les femmes en âge de procréer (12 à 45 ans) qui ont conservé leur fertilité (une grossesse est possible) doivent être informées des bienfaits de l’acide folique dans une supplémentation en multivitamines lors de visites médicales de bien-être ( renouvellement de la contraception, test Pap, examen gynécologique annuel) qu’une grossesse soit envisagée ou non. Étant donné que de nombreuses grossesses ne sont pas planifiées, cela s’applique à toutes les femmes susceptibles de devenir enceintes. (III-A) 3. Il est peu probable qu’une supplémentation en acide folique masque une carence en vitamine B12 (anémie pernicieuse). Des investigations (examen ou laboratoire) ne sont pas nécessaires avant d’initier une supplémentation en acide folique chez les femmes présentant un risque de tube neural primaire ou récurrent ou d’autres anomalies congénitales sensibles à l’acide folique qui envisagent une grossesse. Il est recommandé de prendre l’acide folique dans une multivitamine contenant 2,6 ug / jour de vitamine B12 pour atténuer même les préoccupations théoriques. (II-2A) 4. Les femmes à RISQUE ÉLEVÉ, pour lesquelles une dose d’acide folique supérieure à 1 mg est indiquée, prenant un comprimé de multivitamines contenant de l’acide folique, doivent être informées de suivre l’étiquette du produit et de ne pas prendre plus d’une dose quotidienne. du supplément multivitaminé. Des comprimés supplémentaires contenant uniquement de l’acide folique doivent être pris pour atteindre la dose souhaitée. (II-2A) 5. Les femmes à FAIBLE RISQUE d’anomalie du tube neural ou d’une autre anomalie congénitale sensible à l’acide folique et un partenaire masculin à faible risque nécessitent un régime alimentaire riche en folates et un supplément multivitaminé oral quotidien contenant 0,4 mg de folique acide pendant au moins 2 à 3 mois avant la conception, tout au long de la grossesse et pendant 4 à 6 semaines après l’accouchement ou aussi longtemps que l’allaitement se poursuit. (II-2A) 6. Les femmes présentant un RISQUE MODÉRÉ pour une anomalie du tube neural ou toute autre anomalie congénitale sensible à l’acide folique ou un partenaire masculin à risque modéré nécessitent un régime alimentaire riche en folates et une supplémentation orale quotidienne avec une multivitamine contenant 1,0 mg acide folique, débutant au moins 3 mois avant la conception. Les femmes devraient continuer ce régime jusqu’à l’âge gestationnel de 12 semaines. (1-A) À partir de l’âge gestationnel de 12 semaines, tout au long de la grossesse, et pendant 4 à 6 semaines après l’accouchement ou tant que l’allaitement se poursuit, la supplémentation quotidienne continue doit consister en une multivitamine contenant 0,4 à 1,0 mg d’acide folique. (II-2A) 7. Les femmes présentant un risque accru ou ÉLEVÉ d’anomalie du tube neural, un partenaire masculin ayant des antécédents personnels d’anomalie du tube neural ou des antécédents d’anomalie du tube neural chez l’un ou l’autre des partenaires ont besoin d’un régime contenant du folate. des aliments riches et un supplément oral quotidien avec 4,0 mg d’acide folique pendant au moins 3 mois avant la conception et jusqu’à l’âge gestationnel de 12 semaines. À partir de l’âge gestationnel de 12 semaines, tout au long de la grossesse, et pendant 4 à 6 semaines après l’accouchement ou tant que l’allaitement se poursuit, la supplémentation quotidienne continue doit consister en une multivitamine contenant 0,4 à 1,0 mg d’acide folique. (I-A). Le même régime alimentaire et de supplémentation doit être suivi si l’un des partenaires a déjà eu une grossesse avec une anomalie du tube neural. (II-2A).

Objectif: Offrir des renseignements à jour sur l’utilisation pré et postconceptionnelle d’acide folique par voie orale, avec ou sans supplément de multivitamines / micronutriments, aux fins de la prévention des anomalies du tube neural et d’autres anomalies congénitales. Ces renseignements les médecins, les sages-femmes, les infirmières et les autres professionnels de la santé à contribuer aux efforts de sensibilisation des femmes quant à l’utilisation et aux posologies adéquates de la supplémentation en acide folique / multivitamines, avant et pendant la grossesse. Résultats: La littérature publiée a été récupérée par des recherches envisagées dans PubMed, Medline, CINAHL et la Cochrane Library en janvier 2011 au moyen d’un vocabulaire contrôlé et de mots clés appropriés (p. Ex. «Acide folique», «prénatal multivitamines »,« malformations congénitales sensibles aux folates »,« réduction du risque d’anomalies congénitales »,« conseils préconceptionnels »). Les résultats ont été restreints aux analyses systématiques, aux études d’observationnelles et aux essais comparatifs randomisés / essais cliniques comparatifs publiés en anglais entre 1985 et juin 2014. Les recherches ont été mises en place à jour de façon régulière et intégrées à la directive clinique jusqu’en juin 2014. La littérature grise (non publiée) a été identifiée par des recherches envisagées dans les sites Web d’organismes intéressésant à l’évaluation des technologies dans le domaine de la santé et d’organismes connexes, dans des collections de directives cliniques, dans des registres d’essais cliniques, et auprès de sociétés de spécialité médicale nationales et internationales. Coûts, risques et avantages: Les coûts financiers sont ceux de la supplémentation quotidienne en vitamines et de la consommation d’un régime alimentaire santé enrichi en folate. Les risques sont ceux qui sont liés à une association signalée entre la supplémentation alimentaire en acide folique et des modifications épigénétiques fœtales / la conversation d’obtenir une grossesse gémellaire. Ces associations pourraient devoir être prises en considération avant la mise en œuvre d’une supplémentation en acide folique. La supplémentation en acide folique par voie orale (ou l’apport alimentaire en folate combiné à un supplément de multivitamines / micronutriments) a pour avantage de mener à une baisse connexe du taux d’anomalies du tube neural et peut-être même des taux d ‘autres complications obstétricales et anomalies congénitales particulières. Valeurs: La qualité des résultats est obtenue au moyen des critères de satisfaction par le Groupe d’étude canadien sur les soins de santé préventifs (Tableau). Sommaire de la déclaration 1. Au Canada, les comprimés de multivitamines comptant de l’acide folique sont habituellement offerts en 3 formats: multivitamines réguliers en vente libre comptant de 0,4 à 0,6 mg d’acide folique, multivitamines prénatales en vente libre comptant 1, 0 mg d’acide folique et multivitamines d’ordonnance comptant 5,0 mg d’acide folique. (III) Recommandations 1. Les femmes devraient se voir conseiller de maintenir un régime alimentaire santé riche en folate; la mise en œuvre d’une supplémentation en acide folique / multivitamines s’avère cependant requise pour leur assurer l’obtention des taux érythrocytaires de folate qui sont associés à l’octroi d’une protection maximale contre les anomalies du tube neural. (III-A) 2. Toutes les femmes en âge de procréer (12-45 ans) qui sont toujours fertiles (la grossesse demeure possible) devraient se voir offrir, dans le cadre de leurs consultations gynécologiques de dépistage (renouvellement de la contraception, test de Pap, examen gynécologique annuel), des services de conseil au sujet des avantages de l’analyse folique administrée sous forme d’une supplémentation multivitaminique, et ce, ils envisagent ou non de connaître une grossesse. Puisqu’un si grand nombre de grossesses se manifestent de façon inattendue, cette recommandation s’applique à toutes les femmes qui pourraient devenir enceintes. (III-A) 3. La supplémentation en acide folique est peu susceptible de masquer la carence en vitamine B12 (anémie pernicieuse). La tenue d’explorations (examen ou épreuves de laboratoire) n’est pas requise avant la mise en œuvre d’une supplémentation en acide folique chez les femmes exposées à des risques d’anomalies du tube neural (ou d’autres anomalies congénitales sensibles à l’évaluation folique) primaires ou récurrentes qui envisagent une grossesse. Il est recommandé que l’acide folique soit administré sous forme de multivitamines comptant également 2,6 µg / jour de vitamine B12, de façon à atténuer toutes les préoccupations (même celles qui sont théoriques). (II-2A) 4. Les femmes exposées à des RISQUES ÉLEVÉS (pour une dose d’acide folique supérieure à 1 mg indiqué) qui prennent des multivitamines contenant de l’avis folique devraient être avisées de respecter les consignes d «utilisation du produit en question et de ne pas prendre plus d’une dose quotidienne de supplément multivitaminique; ces femmes devraient plutôt prendre des comprimés additionnels ne contenant que de l’acide folique pour obtenir la dose requise. (II-2A) 5. Pendant au moins les deux à trois mois précédant la conception, tout au long de la grossesse et pendant de quatre à six semaines à la suite de l’accouchement (ou tant et aussi longtemps que se poursuit l ‘) allaitement), les femmes qui sont exposées à un FAIBLE RISQUE d’anomalie du tube neural ou d’autres anomalies congénitales sensibles à la folique et qui comptent un partenaire masculin également exposé à un faible risque doivent adopter un régime alimentaire composé d ‘ aliments riches en folate et prendre un supplément multivitaminique oral quotidien contenant 0,4 mg d’acide folique. (II-2A) 6. À partir d’au moins trois mois avant la conception, les femmes qui sont évaluées à un RISQUE MODÉRÉ d’anomalie du tube neural ou d’autres anomalies congénitales sensibles à la folique et qui comptent un partenaire masculin également exposé à un risque modéré doivent adopter un régime alimentaire composé d’aliments riches en folate et prendre un supplément multivitaminique oral quotidien contenant 1 mg d’acide folique. Ces femmes doivent poursuivre l’utilisation de cette posologie jusqu’à l’atteinte d’un âge gestationnel de 12 semaines. (1-A) À partir de 12 semaines d’âge gestationnel, tout au long du reste de la grossesse et pendant de quatre à six semaines postpartum (ou tant et aussi longtemps que se poursuit l’allaitement), la supplémentation quotidienne utilisée devrait être composé d’une multivitamine contenant de 0,4 à 1,0 mg d’acide folique. (II-2A) 7. Pendant au moins trois mois avant la conception et jusqu’à l’atteinte d’un âge gestationnel de 12 semaines, les femmes qui sont examinées à un RISQUE ÉLEVÉ ou accumulées d’anomalie du tube neural et qui possèdent un partenaire masculin présentant des antécédents personnels d’anomalie du tube neural (ou encore en présence d’antécédents personnels ou familiaux de grossesse affectée par une anomalie du tube neural chez l’un ou l’autre des partenaires) doivent adopter un régime alimentaire composé de richesses en folate et prendre un supplément oral quotidien de 4 mg d’acide folique. À partir de 12 semaines d’âge gestationnel, tout au long du reste de la grossesse et pendant de quatre à six semaines post-partum (ou tant et aussi longtemps que se poursuit l’allaitement), la supplémentation quotidienne utilisée devrait être composée d’une multivitamine contenant de 0,4 à 1,0 mg d’acide folique. (I-A) Le même régime alimentaire et de supplémentation devrait être respecté en présence d’antécédents personnels ou familiaux de grossesse affectée par une anomalie du tube neural chez l’un ou l’autre des partenaires. (II-2A).

Mots clés:

malformations congénitales; anomalies congénitales; réduction du risque d’anomalies congénitales; anomalies fœtales; folate; malformations congénitales sensibles au folate; acide folique; les micronutriments; myéloméningocèle; anomalie du tube neural; counselling préconceptionnel; grossesse; multivitamines prénatales; la prévention; spina bifida.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *