Vêtement homme pas cher achat – Camper. Arnaque étendue de fraude organisée


Cinq hommes âgés de 19 à 32 ans comparaîtront devant le tribunal correctionnel de Quimper (Finister) le 9 avril 2020. Ils sont poursuivis pour fraude sur des sites Web commerciaux et pour de fausses escortes.

Cinq hommes tenus pour responsables d’une importante escroquerie organisée à Quimper (Finister) seront jugés le 9 avril 2020. | ARCHIVES


  • Cinq hommes ont été poursuivis pour fraude dans un gang organisé et agrave; Quimper (Finist & egrave; re) est jugé le 9 avril 2020.
    Cinq hommes tenus pour responsables d’une importante escroquerie organisée à Quimper (Finister) seront jugés le 9 avril 2020. | ARCHIVES

Le jeudi 13 février 2020, ils devaient être jugés par un tribunal correctionnel de Quimper (Finister) pour fraude dans un gang organisé de 2015 à 2018. Cinq personnes âgées de 19 à 32 ans originaires du Bénin et des étudiants de Brest et de Kemper ont déposé une plainte pénale pour fraude avec des sites de trading sur Internet, notamment avec Sarenza et Dell.

Ils ont notamment emmené les colis aux points relais avec de faux passeports. L’affaire a commencé par un rapport de police d’un marchand de Quimper l’avertissant qu’il allait recevoir un colis suspect. Cinq hommes auraient également inculpé des clients pour de fausses publicités d’escortes. À la demande des avocats en grève M.e Vincent Omez Président Quimper et Me Ronan Ayant comparu de l’Association du barreau de Brest, le tribunal a reporté l’examen de ces cinq personnes au 9 avril 2020.

Détenu

Quatre d’entre eux sont en détention provisoire, parfois pendant seize mois. Le procureur Beatrice Nektu, qui s’est officiellement opposé au transfert de cette affaire, demande la détention continue de quatre prisonniers et le contrôle judiciaire du cinquième accusé.

Pour assurer leur représentation en justice et éviter la reprise de cette fraude, elle mentionne le montant des prestations: «Au moins 100 000 euros pour un transfert sur cinq de 10 000 à 40 000 euros au Bénin, 50 000 euros – des objets trouvés lors de la perquisition, dont 250 paires de chaussures et une centaine de vêtements.» « 

Me Omez, Appéré et Buors plaident pour la libération de leurs clients, tous détenus depuis plus d’un an. Le tribunal les garde en détention. Un accusé libre fait toujours l’objet d’un contrôle judiciaire.

Partagez cet article

Camper. Arnaque étendue de fraude organiséeOuest-France.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *